VOSGES   et   ORGUES

Fiche synthèse sur les facteurs d'orgues ayant travaillé dans les Vosges.

 

Nom
Biographie succincte
Origine

Famille CHAXEL

La famille CHAXEL, originaire de Fraize, compta sept facteurs d'orgues différents dont un seul oeuvra dans les Vosges. Augustin CHAXEL (Fraize 1771 -Anould 1845 ) construisit l'orgue de LA CROIX AUX MINES.

Fraize
Famille DIDIER
Originaire d'Epinal, le premier facteur d'orgues est Charles (Epinal 1831 - Senones 1881 ). On lui doit dans la région les orgues de RUPT SUR MOSELLE et de MOYENMOUTIER mais également en Haute Saône : Luxeuil, Faverney, Ronchamp, Vesoul ... Son fils Henri DIDIER (Luxeuil 1861 - Hymont Mattaincourt 1918 ) construisit une grande partie des orgues vosgiens, ses chefs d'oeuvres étant cependant les orgues de la cathédrale de Laon et celui de saint Nicolas de Nancy. Enfin François DIDIER (Epinal 1894 - Metz 1930 ), fils d'Henri , moins prolixe, construisit en particulier l'orgue de COLROY.
Epinal

Sans lien de parenté avec la famille DIDIER, Charles DIDIER-VAN CASTER (Raon 1852 - Nancy 1906 ) s'installa à Nancy. On lui doit l'orgue de Chatel sur Moselle et celui de BAN de LAVELINE.

Raon l'Etape

Nicolas DUPONT
   
GEHIN Frères

Etienne GEHIN (Saint Amé 1818 - 1876 ) et son frére Jean Baptiste ( Saint Amé 1823 - 1901 ) apprirent leur métier d'ébéniste et de facteur d'orgues à Paris et à Lyon. Revenus au pays, ils construisirent ou ont réparé de nombreux instruments : Le Tholy, Ramonchamp, Gérardmer, Saint Etienne les Remiremont, Saint Maurice sur Moselle, Dommartin les Remiremont, Pouxeux...

Saint-Amé
Antoine GROSSIR

Originaire de Franould sur la commune de Dommartin les Remiremont, Antoine GROSSIR (1799 - 1842 ) aurait appris le métier auprès des Jeanpierre et construisit des orgues de bonne facture : Plainfaing, Ramonchamp, Rupt sur Moselle ... Son fils Jacques Félix lui succéda mais mourut à 23 ans de la rage en 1847.

Franould

Nicolas Théodore JAQUOT (Lunéville 1835 - 1918 ) entra comme employé dans la manufacture de Ramberviller, devint associé puis gendre de JEANPIERRE. Il dirigea l'entreprise à partir 1871 qui changea plusieurs fois de nom et d'associés. Son fils Ernest Théodore JAQUOT (Rambervillers 1876-1945) reprit la destinée de la manufacture, aidé par son fils Pierre JACQUOT (1901 - 1981). René LAVERGNE y fut engagé en 1931. L'entreprise fut vendue en 1962 à la maison GONZALEZ.

Rambervillers

Jean Nicolas JEANPIERRE (I) , (Cornimont 1746 - Ventron 1831), génial" touche à tout "aurait expertisé l'orgue de La Bresse. Son fils Jean Baptiste JEANPIERRE (Ventron 1784-Vagney 1822) fut le premier facteur de la dynastie et construisit l'orgue de Rambervillers aujourd'hui à Dompaire. Il avait un frére Jean Nicolas (II) qui était serrurier et armurier. Jean Nicolas JEANPIERRE (III), (Ventron 1811- Rambervillers 1873 ), fils de Jean Baptiste, recueilli par le curé de Nompatelize, est le plus célébre et le meileur facteur d'orgues vosgien. On lui doit les orgues de Coinches, Raon l'Etape, Lusse, Bussang,Taintrux ...

 

Cornimont

Ventron

Les

MIRECURTIENS

Elaboration en cours d'une fiche sur ALIZANT Jean Baptiste et Auguste, BENOIT Charles, les fréres CLAUDE, DUMONT François-Goëry et Louis, GAVOT Jean Baptiste, LETE Nicolas Antoine, POIROT Didier, ROLIN Charles et Jean Baptiste, TREUILLOT Jean, tous natifs de MIRECOURT.

Mirecourt
Frére BRUNO

Frére BRUNO (1650 ?) était un religieux de l'abbatiale d'Etival, nommé Jean d'Ainuaux avant d'entrer en religion. ll serait à l'origine de l'orgue d'Etival jugé si réussi par le chapitre de Saint-Dié, que celui-ci lui aurait demandé de construire le même pour la cathédrale.

Etival
Sébastien et Gabriel GARNIER

Sébastien GARNIER est né à Lunéville (54) et s'y maria en 1751. Il succéda à son pére Joseph, également facteur d'orgues. A partir de 1749, il se montra trés actif dans les Vosges, souvent accompagné de Florent Perrotey. En 1760 il se fixa à EPINAL, étant nommé aprés concours organiste de l'église saint Maurice. Il y resta jusqu'à son décès en 1791. On lui doit vraisemblablement l'orgue de VAGNEY.

Son fils Gabriel, né à EPINAL en 1761, lui succéda, tant comme organiste que comme facteur d'orgues. Il démissiona de son poste d'organiste en 1805 et quitta Epinal pour une destination inconnue. Il construisit en 1812 un orgue dont le buffet est aujourd'hui conservé au Grand Saint Bernard (Suisse).

Lunéville

Epinal

Grégoire RABINY
   
ANTOINE TASCHET

Habitant Sainte Marie aux Mines, petite ville dépendant alors du duché de Lorraine, Antoine TASCHET répara l'orgue de la cathédrale de Saint-Dié en 1664. Il construisit également un petit orgue pour la "petite église" ou église Notre Dame, située au nord du cloitre de la collégiale. Il travailla également en 1659 et 1664 à saint-Epvre de Nancy, à Notre Dame de Bar le Duc et construisit en 1671 un orgue neuf pour l'église de la Madeleine à Besançon. (Jacques Gardien - L'orgue et les organistes en Bourgog,ne et en Franche Comté au XVIII° siècle - Paris , 1943 ).

Ste Marie aux Mines
Joseph VOEGTLE

Originaire d'Ammerschwihr dans le Haut Rhin, la famille VOEGTLE opta pour la France après la défaire de 1870. Joseph VOEGTLE fut employé puis contre-maitre chez Henri DIDIER à Epinal. A la mort de celui en 1918, il aida François DIDIER à reprendre l'entreprise familiale puis s'installa à son compte à Epinal en reprenant une partie de la clientéle des Didier. Il s'occupa essentiellement de transferts ou de transformations d'instruments existants. Il construisit néanmoins quelques orgues neufs. A sa mort en 1933, l'entreprise fut reprise par son fils Marcel VOEGTLE (1903/1982) mais qui abandonna la facture d'orgues en 1939.

On doit à Joseph VOEGTLE :

Ammerschwihr

retour haut de page