VOSGES   et   ORGUES

Orgue de l'église du THOLY

Le Tholy est le lieu de naissance de Nicolas BOULAY, facteur d'orgues établi à Herrlisheim, près de Colmar, élève de Jean-Baptiste Waltrin, et décédé vers 1763. Rien ne permet d'affirmer que Boulay ait posé un orgue dans son village natal, même si la présence d'un instrument soit attestée avant la révolution. Le village acheta à la révolution l'orgue du monastère  bénédictin du Saint-Mont, au dessus de Remiremont. Cet instrument avait été construit en 1730 par le frère Babot, du Saint-Mont. L'instrument fut reconstruit en 1821 par Antoine GROSSIR , facteur d'orgues à Dommartin les Remiremont. Le grand-orgue fut confectionné à neuf et l'ancien orgue fut transformé en positif. Ce positif fut remplacé en 1840 également par GROSSIR et l'instrument fut réparé en 1865 par les frères GEHIN qui remplacérent les claviers et un sommier. Une nouvelle réparation eut lieu en 1882 par Henri DIDIER . Cet instrument fut anéanti au cours de la seconde guerre mondiale.

Composition de l'orgue au début du XX° siècle :

Grand- Orgue

Positif
Pédale

Bourdon 16 - Flûte 8 - Bourdon 8 - Gambe 8 - Prestant 4 - Flûte 4 - Nazard 2 2/3 - Doublette 2 - Cornet - Fourniture - Trompette 8 - Clairon 4

Bourdon 8 - Prestant 4 - Flûte à cheminée 4 - Cromorne 8
Bourdon 16 - Flûte 8 - Flûte 4 - Trompette 8

 

L'orgue actuel

Au titre des dommages de guerre, la maison ROETHINGER de Strasbourg, posa en 1958, un orgue entiérement neuf . Composé de 13 jeux répartis sur deux claviers et un pédalier, l'orgue a une transmission des notes et des jeux entiérement électro-pneumatique. La tuyauterie est neuve et de facture industrielle. La console est indépendante, tournée vers l'autel.

L'orgue a été restauré en 2011 par la maison GUERRIER.

GRAND-ORGUE - 56 notes

RECIT EXPRESSIF - 56 notes

PEDALE - 30 notes

Montre 8 -  Flûte douce 8 - Prestant 4 - Doublette 2 - Plein jeu 3 rgs

Bourdon 8 - Dulciane 8 - Principal 4 - Nasard 2 2/3 - Trompette 8
Soubasse 16 - Basse 8 - Flûte 4

Le buffet est en contreplaqué sans plafond. La boite expressive du récit est en sapin et les tuyaux de façade sont en zinc électrolytique, avec écussons rapportés en ogive.

Photos Vincent Daniel

Fiche mise à jour le 04/09/2011

retour haut de page