VOSGES   et   ORGUES


 

Orgues de l'église Notre Dame de Mirecourt.

La première mention d'un orgue à Mirecourt date de 1573 . Un deuxième instrument fut commandé en 1610 à Pierre Symonet . La composition reconstituée pourrait être la suivante :

Grosse flutte - Monstre - Flutte d'allemand - Quinte - Octave - Sesquialtera - Flaiolet - Cornet - Fourniture - Cimballe - Trompette

Irréparable, l'instrument fut remplacé vers 1696 par un nouvel orgue construit par Jean Treuillot. L'instrument est réparé par Charles Cachet en 1726 et la soufflerie remplacée en 1746 par François Adam . En 1793 l'instrument est pillé et il n'en reste que des débris.

En 1825 un nouvel instrument est construit par Jean Baptiste Gavot, natif de Mirecourt . Il comportait 22 jeux sur 2 claviers et pédalier accroché. Nicolas-Antoine Lété, assisté par Filipowisz, "modernisa" l'instrument en ajoutant un pédalier avec 6 jeux et il remania la composition des claviers manuels . L'instrument est encore agrandi en 1852 .

En 1881, un récit expressif est installé par la maison Dalstein-Haerpfer de Boulay. L'instrument fut accordé au diapason moderne. Une autre intervention fut réalisée en 1926 par Joseph Voegtlé, facteur à Epinal , qui installa une traction pneumatique .

Plusieurs fois remanié, l'instrument était devenu hybride.  Classé monument historique, il fut restauré en 1986-87 par Gaston Kern , facteur à Hattmatt (67) . A vrai dire il ne s'agit pas d'une restauration au sens strict mais d'une composition réintégrant au mieux le matériel ancien de Gavot , de Lété et en partie de Dalstein-Haerpfer.

L'instrument actuel est composé de 33 jeux répartis sur trois claviers et un pédalier de 25 marches. La tuyauterie est de Gavot, Lété, Dalstein-Haerpfer et Kern. La console est en fenêtre et les claviers de Dalstein-Harpfer. La transmission des notes et le tirage des jeux sont  mécaniques. Le buffet , avec ses claires-voies de draperies et de guirlandes, ses culots, ses couronnements de pots-à-feu ou d'urnes, est tout à fait typique de l'esthétique néo-classique du début du XIX° siècle .

Vidéo sur l'orgue de Mirecourt : Cliquez ici.

Positif de dos - 53 notes
Grand-Orgue  - 53 notes
Récit expressif - 49 notes
Bourdon 8 - Flûte de VIII - Prestant  4 - Gambe 4 - Nazard 2 2/3 - Doublette 2 - Tierce 1 3/5 - Fourniture 4 rgs - Cromorne 8 - Voix Humaine 8 .
Montre 8 - Bourdon 8 - Gambe 8 - Prestant 4 - Flûte de IV - Nazard 2 2/3 - Doublette 2 - Tierce 1 3/5 - Grand Cornet - Fourniture 7 rgs - trompette 8 - Clairon 4 .
Bourdon 8 - Flûte 4 - Cornet 3 rgs - Trompette 8 - Basson Hautbois 8

Pédalier - 25 marches : Bourdon 16 - Flûte 8 - Violoncelle 8 - Euphone 16 - Trompette 8 - Clairon 4 .

Accouplements I / II et III / II . Tremblant doux I + II .