VOSGES   et   ORGUES


Cornet
Buffet
Claviers
Console
Pédalier
Grand Orgue

Orgue de l'église de POUXEUX

         

L'orgue actuel a été construit par les frères GEHIN, facteurs à SAINT-AME, en 1870 . Le devis, en date du 9 février 1868, s'élevait à 8 646 francs et prévoyait la composition actuelle. l'orgue fut reçu et inauguré par Romary GROSJEAN, organiste de la cathédrale de SAINT-DIE.

L'orgue était encore typique de la facture dite de transition, avec son petit récit basé sur un jeu d'anches libres de 16', combinant des traits encore classiques ( cornet de récit, flûte 4 de récit non octaviante) avec des traits de la facture romantique ( fourniture progressive, Voix céleste ) .

L'entretien de l'instrument fut assuré par la maison JAQUOT-JEANPIERRE, jusqu'à l'intervention d'Henri DIDIER. Celui-ci avait envoyé un devis le 17 octobre 1900 prévoyant le remplacement de la souflerie circulaire des Géhin " à trois pompes mues par un système de rotation mécanique" et la pose de freins sur les jeux gambés. Ces travaux ne furent réalisés qu'en 1904 .

L'instrument a été restauré par la maison GUERRIER à la fin des années 1990.

L'orgue posséde 22 jeux répartis sur deux claviers manuels et un pédalier de 18 notes. L'orgue est resté quasiment intact : la tuyauterie est entiérement des frères Géhin ainsi que la mécanique. La console est tournée vers l'autel les tirants sont disposés en gradins de part et d'autre des claviers.

GRAND ORGUE - 54 notes

RECIT EXPRESSIF - 54 notes

PEDALE - 18 notes

Bourdon 16 - Montre 8 - Bourdon 8 - Flute 4/8 - Gambe 8 - Prestant 4 - Doublette 2 - Cornet 5 rgs - Fourniture 3/4 rgs - Trompette 8 B et D - Clairon 4

 

Bourdon 8 - Viole de gambe 8 - Voix céleste 8 - Flûte 4 - Petit Cornet 3 rgs - Clarinette 16 - Hautbois 8

 

Bourdon 16 - Flûte 8 - Flûte 4 - Trompette 8

_____________

Acc. I/II et II/I

A l'origine , la flûte 4/8 était appelée Gemshorn et la fourniture était progressive de 2 à 5 rgs.

La boiserie, de part sa structure et sa décoration, rappelle beaucoup certains buffets vosgiens de la premiére moitié du XIX° xiècle, comme ceux de Jean Nicolas JEANPIERRE ou d'Antoine GROSSIR, influencés trés probablement par les Callinet de Rouffach. La façade et les parois latérales sont en chêne, alors que la paroi arréire est en sapin. Les tuyaux de façade sont en étain, avec écussons rapportés en plein-cintre.

 

Photos de l'orgue : E. Richard.

Fiche mise à jour le 17/01/2008

retour haut de page