VOSGES   et   ORGUES

Orgue de l'église de SAINT ETIENNE les REMIREMONT

Organiste : Gérard JOLY.

En 1872 les frères GEHIN , facteurs à Saint Amé, posent un instrument composé de 13 jeux répartis sur deux claviers. L'instrument est réceptionné par Romary GROSJEAN, organiste de la cathédrale de Saint-Dié le 10 mars 1872 . En 1882 puis en 1891 , Henri DIDIER procéde à de petites réparations sans toucher à l'harmonie générale de l'instrument. Celui-ci est réguliérement entretenu par les maisons de la région : Joseph VOEGTLE en 1922 et 1927, Louis GEORGEL en 1941, 1942 et 1944 et tout récemment en 1889 par DARGASSIES-GONZALEZ de Rambervillers .

L'instrument a été restauré dans les années 2000 par la maison BOIS. Le facteur a fait passer le bourdon 16 du grand orgue vers le pédaler et a ajouté une fourniture 4 rangs au grand orgue. Il comprend donc 13 jeux répartis sur deux claviers et un pédalier de 30 notes. La console est en fenêtre et la transmission des notes et des jeux est mécanique. La traction des notes du pédalier est électropneumatique. La tuyauterie est presque entiérement des fréres Géhin à l'exception de la Gambe 8 et de la premiére octave du Bourdon 16 .

RECIT EXPRESSIF - 54 notes

GRAND ORGUE - 54 notes

PEDALE - 30 notes

Bourdon 8 - Gambe 8 - Voix céleste 8 - Flûte octaviante 4 - Basson Hautbois 8

Montre 8 - Bourdon 8 - Flûte harmonique 8 - Prestant 4 - Doublette 2 - Cornet 5 rgs - Fourniture 4 rgs (Bois) - Trompette 8

Bourdon 16 ( Bois )

Copula II / -- Appel et renvoi anches --Trémolo ---

La structure du buffet et les entablements cassés au -dessus des plates faces rattachent cette boiserie à celles des Callinet, de Jean Nicolas Jeanpierre, d'Antoine Grossir ou au buffet Géhin de Pouxeux. Le meuble est en chêne peint faux-bois avec dorures sur les ornements. Les tuyaux de facade sont en étain.

Photos : Vincent Daniel.

Fiche mise à jour le 25/06/2012

 

 

retour haut de page