VOSGES   et   ORGUES


Orgue de l'église de VAGNEY   

L'instrument remonte vraisembablement au XVIII°siècle. Christian LUTZ l'attribue par recoupement avec le buffet de l'orgue du Grand Saint Bernard à Sébastien GARNIER, et il pourrait dater des années 1750. Il n'a pas été vendu lors de la révolution, la municipalité s'y étant opposée. Jean Baptiste JEANPIERRE, qui habitait Vagney au début du XIX° siècle, ne semble pas avoir modifié l'instrument. Il fut démonté en 1826 lors de la reconstruction de l'église puis remonté à une date inconnue.

La seule transformation subie par l'orgue date de 1900 et elle est due à Henri DIDIER. En effet la paroisse ayant reçu un leg pour l'orgue, accepta le devis de DIDIER qui modifia la composition du grand orgue, porta la pédale de 12 à 18 notes et ajouta un récit expressif.

Aprés la chute de quelques obus en 1944, l'orgue fut réparé en 1951 par la maison JACQUOT-LAVERGNE sans aucune transformation.

L'instrument comporte 19 jeux répartis sur deux claviers et un pédalier. La console, en fenêtre , est de DIDIER. La transmission des notes et des jeux est mécanique . Il reste 6 ou 7 jeux du XVIII° siècle, de trés belle qualité. La tuyauterie de DIDIER est de facture assez médiocre, entiérement en spotted. Cependant , avec celui de CHAMP le DUC, l'orgue de VAGNEY est le seul instrument vosgien du XVIII° siècle à conserver une quantité substancielle de tuyauterie ancienne.

GRAND ORGUE - 51 notes

RECIT EXPRESSIF - 51 notes

PEDALE - 18 notes

Bourdon 16 (D) - Principal 8 (D et G) - Bourdon 8 (D) - Salicional 8 (D) - Prestant 4 (G) - Quinte 2 2/3 (G) - Doublette 2 (D et G) - Cornet 5 rgs (G) - Trompette 8 (D)

Flûte traversiére 8 (D) - Gambe 8 (D) - Voix céleste 8 (D) - Flûte octaviante 4 (D) - Octavin 2 (D) - Clarinette 8 (D)

 

Soubasse 16 (D) - Flûte 8 (G?) - Bourdon8 (G) - Basson 16 (D)

Acc I / II - Tirasse II - Appels d'anches, renvoi d'anches - trémolo - sonnette du souffleur

 ( Garnier -- D : Didier )

Avec sa décoration Louis XV, la boiserie remonte probablement aux années 1750/60 . Elle a été modifiée par Henri DIDIER qui a supprimé les encorbellements et écoinçons pour élargir le soubassement. Les tuyaux de façade, en étain, sont encore du XVIII° siècle, à l'exception des trois plus grands tuyaux de la tourelle centrale.

Les photos sont d'Emmanuel Richard, organiste à Eloyes.

Fiche mise à jour le 23/01/2008

retour haut de page